Nous aider

Différentes manières d’aider la Croix-Rouge

– Dons financiers

– Dons de vêtements

– Dons lors des collectes alimentaires

– Bénévolat

– Service civique (Mission civique santé, mission civique vestiboutique, autre mission service civique)

– Aide petits travaux maintenance

Dons financiers

La Croix-Rouge française, association loi 1901 reconnue d’utilité publique, bénéficie des meilleures dispositions fiscales. Elles vous permettent de bénéficier d’une réduction d’impôt de 75% du montant de votre don dans la limite de 536 € et au-delà, d’une réduction d’impôts de 66% dans la limite de 20% de votre revenu imposable. 

Pour les versements, merci d’envoyer un chèque libellé à l’ordre de la « Croix-Rouge de l’Yonne » à l’adresse suivante :

Croix-Rouge française – Délégation territoriale de l’Yonne – 29, avenue des Cosmonautes – 89400 Migennes.

Dans le mois suivant la réception du chèque, le reçu fiscal expédié par la délégation de la Croix-Rouge de l’Yonne sera à déduire de vos impôts

Votre don servira au financement des actions sociales et de secours de la délégation.

Dons matériels (Vêtements, …)

Vous pouvez également aider la Croix-Rouge en lui adressant des dons matériels.

Vêtements, matériel de puériculture, jouets, … obligatoirement en bon état, peuvent être donnés à la Croix-Rouge. Ils seront ensuite vendus pour des sommes très modiques.

Le soutien des visiteurs permettra à la Croix-Rouge de poursuivre et d’intensifier ses actions, notamment d‘acheter des denrées alimentaires pour les personnes dans le besoin.

(Voir la page Unités Locales pour les jours et heures d’ouverture des vestiboutiques)

Dons lors des collectes alimentaires

Une collecte alimentaire est organisée tous les ans (fin novembre), en collaboration avec la banque alimentaire, dans les grandes surfaces du département afin de récolter des dons en nature. ils seront ensuite distribués dans le cadre de l’aide alimentaire dispensée dans les différents centres de distribution du territoire.

L’ensemble des bénévoles de la Croix-Rouge de l’Yonne est impliqué dans cette action d’envergure.

Bénévolat

 

Vous souhaitez devenir bénévole ?

 

Vous avez envie de vous engager dans une action humanitaire de proximité ?

 

La Croix-Rouge propose un engagement multiforme et dans différents domaines en fonction de vos envies et de vos disponibilités.

 

Service civique

La Croix-Rouge recherche régulièrement des jeunes (entre 16 et 25 ans) pour des missions de service civique (missions de 6 à 9 mois)

La mission se déploie sur tous les domaines d’activités de l’action sociale et de l’urgence et secourisme

Le service civique est rémunéré

Temps de travail : 24 heures hebdomadaires

Guillaume, auxerrois de 20 ans, a fait ses études aux lycées de La Brosse et Saint-Joseph avant de débuter un DUT « Réseaux et Télécommunications ».

Souhaitant travailler dès maintenant, il a eu l’idée d’intégrer un Service Civique. Après plusieurs contacts, il est rentré à l’unité locale de la Croix-Rouge de l’auxerrois le 1er novembre 2020.

Guillaume est en effet attiré par les missions humanitaires depuis son enfance. Pour lui, son embauche pour sept mois à raison de 24 h par semaine, répond à ses souhaits : une expérience nouvelle sous forme d’un stage long avant d’aspirer plus tard à d’autres projets, que ce soit en France ou en voyageant afin de partir à la découverte du vaste monde.

Depuis son arrivée à l’unité locale de l’auxerrois, Guillaume a découvert les bénévoles, les locaux, le fonctionnement de la Croix-Rouge. Il participe aux maraudes et s’intègre aux équipes. En amont, il prépare le camion du Samu social (rangement et mise en place du matériel, remplissage des casiers pour la nourriture et les boissons, …). En période de COVID, il participe également à la préparation des colis alimentaires pour les personnes sans domicile logées en hôtel. Il aide aussi sur le plan administratif (comptage des données, remplissage de documents, contacts téléphoniques avec des bénéficiaires, …).

Son rôle polyvalent se retrouve également dans une partie plus manuelle par exemple une aide aux bénévoles chargés de la maintenance ou de la distribution de nourriture, de jouets en période de Noël, …

Pour lui, chaque jour a son lot de nouveautés, que ce soit dans les tâches à réaliser ou bien dans les rencontres sans cesse renouvelées.

Pour Guillaume, ce poste est très enrichissant et il conclut l’entretien par : « Très bien accueilli à la Croix-Rouge, j’invite quiconque désirant se lancer dans un Service Civique à sauter le pas ».

Des témoignages de bénévoles

Michel (Antenne locale de Puisaye)

Responsable de l’antenne de Saint-Sauveur-en-Puisaye, Michel, jeune retraité, est à la Croix-Rouge depuis sept ans.

Icaunais de souche, Michel a été militaire puis convoyeur de fonds. Engagé dans la vie associative (conseiller municipal, président d’un club sportif, …), il n’a pas hésité à s’engager à la Croix-Rouge lorsqu’il a été pressenti par un de ses voisins pour venir donner un coup de main. Puis de fil en aiguille, il est devenu le président de l’antenne locale.

Secondé par une quinzaine de bénévoles actifs, il anime une équipe chaleureuse et sympathique.

Les locaux, gracieusement prêtés par la municipalité, abritent un espace « Vestiboutique » et une pièce pour la « Distribution alimentaire ».

En ce qui concerne la vestiboutique, l’espace a été réaménagé récemment par les bénévoles et c’est une pièce lumineuse qui accueille les clients éventuels les mercredi et jeudi après-midi de 13 h 30 à 17 h 30. C’est un endroit où on peut non seulement acheter des vêtements mais aussi un lieu convivial d’échanges et de partage.

La distribution alimentaire concerne environ quatre-vingts bénéficiaires. Elle a lieu les deuxième et quatrième jeudis de chaque mois de 10 h à 12 h 30 et de 14 h à 17 h 30. Des employés municipaux aident bénévolement au transport des caisses de nourriture.

Michel et les bénévoles de la Croix-Rouge remercient chaleureusement le maire et son équipe municipale, pour l’aide apportée tant au niveau des locaux (prêt gratuit de salles, téléphone, internet, …) que du personnel (personnes détachées gratuitement occasionnellement).

A Saint-Sauveur-en-Puisaye, une petite équipe sympathique avec une bonne ambiance, une relation chaleureuse avec les bénéficiaires, qui espère encore s’élargir avec la venue de nouveaux bénévoles.

Françoise, référente « Prisons » pour la Croix-Rouge de l’Yonne

Icaunaise de souche, Françoise est retraitée de la fonction publique hospitalière et bénévole à la Croix-Rouge de l’Yonne depuis une dizaine d’années.

Dans l’Yonne, il n’y avait pas de référent-prison à la Croix-Rouge depuis longtemps alors que le siège national souhaitait que chaque département ait une prise en charge dans ce domaine. Françoise, désirant être visiteuse de prison, est entrée en relation avec la Croix-Rouge et la maison d’arrêt d’Auxerre. Celle-ci souhaitait la réouverture de sa bibliothèque, accessible aux personnes détenues.

Pour ce faire, Françoise a reçu une formation « référent-prison » assurée par la Croix-Rouge (avec ensuite des remises à niveau régulières) avant de se lancer dans cette activité.

Elle approvisionne la bibliothèque (livres et revues) qui fonctionne une fois par semaine. Elle accueille avec l’aide d’un AUXI (personne détenue qui aide au fonctionnement des services de la maison d’arrêt) les détenus qui souhaitent emprunter des livres ou lire sur place.

Pour renouveler les stocks, des revues telles que Match ou sur les motos, autos, … (La maison d’arrêt d’Auxerre ne comporte que des détenus hommes) sont les bienvenues ainsi que des cartes postales, du papier à lettres à distribuer aux bénéficiaires afin qu’ils puissent communiquer avec l’extérieur.

Par ailleurs, chaque année, la bibliothèque départementale fait des dons de livres que Françoise va choisir. En ce qui concerne les revues et les cartes, elles peuvent être déposées dans les unités locales de la Croix-Rouge à l’intention de Françoise, référente-prison.

Parallèlement, elle est en relation avec les CPIP (Conseillers pénitentiaires d’insertion et de probation), travailleurs sociaux qui lui signalent les personnes indigentes, sans revenu, qui n’ont pas accès au parloir, … Pour leur venir en aide, Françoise, en lien avec les vestiboutiques de la Croix-Rouge, leur procure du linge, des vêtements, …

Afin de compléter ce tableau, indiquons encore une autre action de la référente-prison. Au moment des fêtes, à la demande de la personne détenue ou de sa famille, Françoise prépare un colis (avec les produits souhaités par le demandeur et autorisés par l’administration pénitentiaire) qu’elle apporte ensuite selon les cas à la maison d’arrêt d’Auxerre ou au centre de détention de Joux-la-Ville.

Vestiboutiques

Monique est bénévole à la Croix-Rouge de l’Yonne depuis 2003 et Marie-Claude depuis 2012. Après des vies professionnelles bien remplies, l’une infirmière à l’Hôpital Psychiatrique, l’autre secrétaire à la Chambre d’Agriculture, elles se sont engagées à la Croix-Rouge au moment de leur départ à la retraite.
Avec une dizaine d’autres bénévoles, elles gèrent la vestiboutique de l’unité locale de l’Auxerrois. L’ouverture au public de celle-ci a lieu les mercredi et jeudi après-midi mais le travail se déroule aussi sur une grande partie de la semaine avec la réception des vêtements, le tri, la mise sur les portants, … Seuls les vêtements en très bon état sont proposés à la vente, les autres sont donnés à l’association Relais pour être recyclés.
La vestiboutique est ouverte non seulement aux bénéficiaires de la Croix-Rouge mais aussi à tout public. L’argent recueilli est réinvesti dans l’achat de denrées alimentaires qui seront ensuite proposées aux personnes dans le besoin.
Aussi, il est important que les acheteurs soient nombreux. Le soutien des visiteurs permettra à la Croix-Rouge de poursuivre et d’intensifier ses actions.

Pour les jours et heures d’ouverture des vestiboutiques de l’Yonne, se reporter aux pages « Unité locales » (Attention des modifications ont lieu en 2020 pendant l’épidémie de COVID-19)

Aide aux petits travaux de maintenance

Dans chaque unité locale comme pour la Croix-Rouge sur roues ou encore le service Urgence et secourisme, il y a toujours un petit entretien ou de petites réparations à réaliser. Aussi, la Croix-Rouge de l’Yonne cherche des bénévoles pour assurer une petite maintenance des véhicules et des locaux. Nul besoin d’être des professionnels qualifiés mais simplement de bons bricoleurs. On trouvera ci-dessous le témoignage de Bernard, bénévole depuis plusieurs années à la Croix-Rouge de l’Auxerrois.

Agé de 68 ans, Bernard est un ancien artisan ; il a eu une entreprise de peinture pendant une trentaine d’années. Attaché à la formation, il a eu des apprentis en lien avec le CFA du bâtiment et a travaillé également avec l’AFPA.
En retraite, il a lu dans le journal que la Croix-Rouge cherchait des maraudeurs et il a alors pris contact avec elle. Il a d’abord travaillé comme bénévole à Migennes puis est venu à Auxerre il y a cinq ans où une nouvelle équipe se mettait en place..
A l’unité locale de l’Auxerrois, Bernard exerce de nombreuses activités. Outre celle de maraudeur (« Je suis amoureux des maraudes »), il s’occupe de tout ce qui est maintenance au niveau de l’U.L., par exemple :
– Vérifier la bonne marche des différents appareils (chauffe-eau, interrupteurs électriques, …) et faire les petites réparations
– Pour les opérations plus importantes, Bernard contacte les artisans et réceptionne les devis qu’il étudie ensuite avec la présidente de l’unité locale. Ensuite, il suit le déroulé des travaux.
– Bernard assure également le suivi des véhicules de l’U.L. comme le nettoyage des camions, l’entretien, le plein d’essence, …. En cas de problèmes techniques plus importants, il conduit les véhicules chez un garagiste.
Outre ces activités de maraudeur et d’ « homme de la maintenance », Bernard est également porte-drapeau de la Croix-Rouge et « Commis du Père Noël » au moment des fêtes.
La tâche est donc très importante et Bernard cherche des bénévoles qui pourraient travailler avec lui. Le profil serait une femme ou un homme assez bricoleur (ancien artisan ou non) pouvant consacrer quelques heures par semaine à la maintenance de l’unité locale. 

Share